21 septembre 2007

Le tabou de la psychothérapie

La France est un pays très fermé quand on parle de psychologie.
Lorsque quelqu'un se pose plein de questions et ne va pas très bien, ne surtout pas lui proposer d'aller "voir quelqu'un", car c'est au risque de se faire regarder de travers. "Mais ça va pas! je suis pas taré!". "Mais je suis pas malade!"
Très chers gens, je vous le dis, on n'a pas besoin d'être malade pour aller voir un psychothérapeute.
Travailler sur soi, c'est une volonté, une envie d'aller à sa propre rencontre, de se connaître pour vivre sa propre vie. Se connaître c'est aussi mieux connaître les autres, mieux les comprendre et donc mieux les accepter.
Ne vous arrive-t-il jamais de vous demander ce que vous faites sur terre, qui vous êtes, où vous allez ? Qui suis-je, où vais-je, dans quelle Etat j'erre ? Ou bien de ressentir une tristesse incompréhensible, une colère intérieure... Il existe des réponses à toutes ces questions, elles sont au fond de nous, mais parfois difficiles à trouver seul. On arrive jusq'à un certain stade, mais on est un jour ou l'autre confronté  à ses propres barrières psychiques.
Enfin, si un jour vous décidez de travailler sur vous, prenez le temps de choisir la thérapie qui vous correspond, et , encore plus important, le feeling avec le thérapeute est primordial.


Posté par Enola1982 à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le tabou de la psychothérapie

Nouveau commentaire